Livres

MES LIVRES

MES CONTRIBUTIONS

Préface

Nombreuses raisons poussent le poète à produire des vers. On peut, en effet, chercher à exprimer des sentiments et sensations : le poète amène alors le lecteur à s’identifier à lui à travers l’expression de la douleur, mais aussi l’exaltation liée principalement à l’amour ou à la nature. On peut aussi conduire le lecteur à s’évader en l’emmenant dans un univers onirique et idéal, quand bien même la poésie décrit aussi souvent le réel. Le poète peut également opter pour la dénonciation des injustices et cruautés humaines, pour la résistance face à l’oppression; il s’agit pour lui de dénoncer critiquer les maux et vices de la sociétés, afin de rendre le monde meilleur. Il peut enfin se donner une mission purement esthétique en jouant avec le langage, dans un but purement ludique ou psychologique : le poète se donne pour mission de se procurer, ainsi qu’au lecteur, un plaisir esthétique.

Summary

God’s Quad explores the power and potential of small Christian communities for college and university students inside and outside academic settings. Contributorsfrom five continents (including several groups linked to the global Catholic youth movements) offer case studies of good practices and practical tools for creating and maintaining Christian communities for young adults, both within and beyond academic settings. Toolkits include practical guides to organize weekly meetings,including guides on the review of life (see-judge-act) lectionary based meetings.

PRÉFACE 
Par Pihewa Karoue

Dans un monde plein d’incertitudes et de calamités, des bribes d’espoir peuvent être retrouvées dans la lecture où sont créées des forces pour réinventer l’histoire. La paix est un défi crucial et le drame de sa double absence, tant par la parole que dans l’action, intéresse plus d’un. M. Nestor Célestin Kotchadjo en a fait l’encre de sa plume dans son recueil de poèmes “La paix ma passion. Cet intérêt peut se comprendre si facilement en constatant le prix qu’a pris la paix dans nos sociétés contemporaines. 

Dans l’œuvre de M. Kotchadjo, on découvre rapidement la grande sensibilité de l’auteur à la question centrale dont il traite: la paix. En effet, il la souhaite présente sous toutes les formes et dans toutes les contrées. Pour cette raison, il l’exalte, questionne les contextes qui sont pour elle des entraves, sensibilise, conscientise  ou en appelle au bon sens des acteurs tout en se rebellant contre les situations flagrantes qui ternissent la dignité humaine, surtout celle des plus vulnérables. 

Il est devenu difficile de croire à la paix qui n’est que la conséquence de l’accomplissement d’un certain nombre de conditions. L’auteur ressort le scepticisme face aux voix qui s’élèvent pour la promouvoir dans une société pétrie de peines et d’injustices. Il se fait alors le porte-voix des couches défavorisées. Pour lui, la violence n’est généralement pas souhaitée mais l’émanation d’une exclusion sociale transformée en “rage”. En vue de se donner les forces du combat, l’auteur n’hésite pas à créer un monde imaginaire dans lequel il souhaiterait que tout le monde se mire et où “l’on ne souffre ni de soif ni de faim”.

Dans ce travail évocateur, une distinction est faite entre la violence perpétrée par les structures gouvernantes, et  celle nourrie par les populations. Dans chacun de ces cas, un questionnement spécifique est émis par l’auteur. Si avec les premiers, il fustige l’avidité du politique, avec les seconds, il penche pour un appel à la rationalité et au calme tout en tablant sur le dialogue comme issue incontournable dans les situations de trouble.

Le milieu d’insertion de la réflexion de l’auteur ne s’est pas limité à son environnement proche. Il porte un message adressé à toute l’Afrique dont il invite les citoyens à l’unité et à la fraternité tout en les conviant à se laisser au dictat de la paix plutôt que la fugacité des expériences difficiles porteuses de haine et vengeance. 

Kotchadzo déifie largement dans son œuvre la notion de Paix dont il proclame la sacralité. Pour lui,  tel un messager divin pouvant transformer le cours des événements, la paix se positionne comme la pierre angulaire ou la condition sinequanone pour tout développement dans la société actuelle et ne peut durer que si elle vient de Dieu. C’est pourquoi il ne manque pas de prier et d’en appeler aux grandes valeurs dont se réclament toutes les religions: le dialogue, la vérité, le pardon, la fraternité, etc. 

Il semble aussi que les discours de tolérance et d’apaisement soient centraux pour toute désescalade de tension et donc pour la promotion d’un climat de paix. Ainsi, se pose la question de la parole comme acte créateur, en rapport au désir divin devenu réalité dans le jardin d’Eden. La re-création de la parole dans sa nature première, celle d’être le reflet de l’âme, ne peut se détacher de la quête de la parole pacificatrice à laquelle nous convie l’auteur. Autrement, nous retombons dans la dichotomie si dire et faire, ou dire et convictions étaient en conflit.

Que dira t-on de ce monde s’il ne perpétue que la haine et que, les hommes qui le font et l’animent ne peuvent à la rigueur nourrir une atmosphère de cohésion, de fraternité, de tolérance, et de justice? C’est une formulation possible du questionnement qui transparaît dans les textes que nous propose l’auteur.  Il ne pouvait en être autrement quand on sait les causes pour lesquelles il est difficile de pérenniser la paix dorénavant tant prisée.

Le style de M. Kotchadjo est resté simple. Ses textes abordant toute une panoplie de sous-thèmes sont aisément accessibles. Ceci permet de découvrir un lien aisé entre les divers sujets  abordés.

Par ailleurs, l’auteur ne s’est pas laissé limité dans la rigueur de la forme, ce qui convient parfaitement à sa posture de “révolté” et d’”engagé”; l’empressement pour le changement étant le trône du “fond” où la “forme” reste orpheline. Cela n’a toutefois pas exclu la présence de plusieurs vers rimés donnant une  esthétique à son écrit.

“La paix ma passion” de M. Nestor Célestin Kotchadjo est un cocktail de textes balayant tout l’univers de la notion de paix qu’il faudrait non seulement avaler mais aussi bien ingurgiter.  A force de se mirer dans ses écrits, il est possible de se créer un imaginaire et une vie remodelée par les valeurs de paix.

RESUME

“La Paix, Ma Passion” est un recueil de 35 poèmes qui célèbre et promeut la paix ainsi que le vivre ensemble. À travers une exploration poétique des divers aspects de la vie qui menacent la paix, cet ouvrage s’engage dans une quête pour l’harmonie sociale.
Chaque poème offre une réflexion profonde sur les défis contemporains qui entravent la paix et la cohésion sociale.En utilisant la poésie comme moyen d’éducation à la paix, ce recueil sensibilise le lecteur aux tensions et aux conflits qui persistent dans notre société. Il invite à une prise de conscience des dynamiques sociales qui compromettent la tranquillité et la solidarité entre les individus.
En naviguant à travers les pages de ce recueil, le lecteur est amené à réfléchir sur les préjugés, les injustices et les divisions qui menacent l’équilibre et la stabilité de nos communautés. “La Paix, Ma Passion” aspire à éveiller les consciences et à susciter un dialogue constructif sur les moyens de promouvoir la paix et l’unité.
À travers une poésie engageante et émouvante, cet ouvrage offre une invitation à l’action pour un monde où la compassion, la tolérance et le respect mutuel sont les fondements d’une coexistence pacifique et harmonieuse. (De l’auteur)